Audioprothésiste


Nature du travail

Mesurer l'audition

Pour sa première visite, l'audioprothésiste installe le patient dans une pièce insonorisée. À l'aide d'un casque et d'appareils mesurant les seuils auditifs, il obtient un audiogramme, une courbe d'audition, qui lui permet d'évaluer la gêne subie, l'importance de la perte éventuelle d'audition et les caractéristiques propres à la pathologie auditive.

Aider à choisir la prothèse

En fonction du défaut auditif constaté, de l'avis du médecin prescripteur, de la situation professionnelle et sociale du patient, une décision d'appareiller ou non est prise en concertation. L'audioprothésiste propose différents types d'appareillages, expliquant leurs caractéristiques techniques et leur coût. Il relève l'empreinte du conduit auditif afin de réaliser un embout sur mesure : chaque prothèse auditive est unique.

Suivre et entretenir

Viennent ensuite les étapes de fabrication et de mise au point de l'appareil auditif sur le patient. L'audioprothésiste effectue des tests et des essais progressifs. Réglages successifs et adaptations permettent de vérifier l'efficacité de la prothèse. Le patient est régulièrement revu, afin de suivre l'évolution de son audition, d'ajuster les problèmes de confort et de contrôler l'appareillage : changement de piles, entretien, nettoyage...

Compétences requises

Des connaissances scientifiques

La rapidité d'évolution des connaissances exige des audioprothésistes une culture technique et des savoirs scientifiques approfondis. Ainsi, ils évoluent au fil des progrès scientifiques et techniques ayant des applications sur leur activité. Les audioprothésistes sont très au fait des connaissances et techniques utilisant la micro-électronique et les miniaturisations. L'évolution rapide des techniques des prothèses, des matériaux utilisés et des connaissances sur l'audition nécessite de se tenir formé et informé. La formation continue est incontournable pour rester au meilleur niveau attendu par la clientèle et les médecins prescripteurs.

Un technicien minutieux et attentif

La compétence technique et une grande minutie font partie des qualités requises pour ce métier. Attentif face à une clientèle qui rencontre des difficultés pour communiquer, il fait preuve de compréhension et de patience. Ce métier touchant au handicap, la qualité des contacts humains est très importante. Il faut du tact et du temps pour préparer des personnes à accepter une prothèse, pour les rassurer, et leur en expliquer le fonctionnement.