Les institutions, organismes, associations... de protection de la nature et de l'environnement


INSTITUTIONS, ORGANISMES…

Qui fait quoi ?

 

 

PARCS NATURELS REGIONAUX DE FRANCE

Les parcs naturels régionaux furent créés en 1967 pour protéger et valoriser un patrimoine naturel et culturel fragile, tout en y sensibilisant le public. Association loi 1901, la fédération, porteuse d’un projet de développement durable, se fait le porte-parole de ces 45 parcs, répartis sur le territoire métropolitain et d’outre-mer. Elle les représente et défend leurs intérêts depuis 1971 devant les différentes instances nationales et internationales. Avec elle, la politique des parcs naturels trouve à la fois son fondement et sa concrétisation. En effet, la politique des parcs naturels trouve à la fois son fondement et sa concrétisation. En effet, la fédération établit une charte, signée pour dix ans après enquête publique, qui fixe les objectifs à atteindre pour chacun d’entre eux.

Mais elle garde aussi un œil attentif sur l’évolution de leurs budgets. Enfin, les échanges d’expériences et la coordination des actions sont facilités à travers ce centre de ressources, devenu indispensable.

www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr

info@parcs-naturels-regionaux.tm.fr

 

 

 

RESERVES NATURELLES DE FRANCE

Ces quelques 320 réserves naturelles garantissent actuellement la protection de milieux naturels remarquables ou menacés (espaces, espèces et objets géologiques rares). Cela, grâce à une réglementation spécifique, appliquée par un organisme local, choisi selon les enjeux, la situation géographique et le contexte. L’association Réserves Naturelles de France fait office de table ronde pour tous les gestionnaires de cette toile d’araignée de la sauvegarde du patrimoine naturel. Depuis 1982, la coordination est le maître mot : tous les échanges de connaissances scientifiques et d’expériences de gestion entre les réserves passent par elle. Elle est également en relation avec les autres espaces protégés. Bénéficiant d’une image valorisante auprès du public et des médias, la RNF défend avec ferveur ces lieux de protection auprès des administrations et des élus, en France comme à l’étranger.

www.reserves-naturelles.org

rnfweb@espaces-naturels.fr

 

 

 

AGENCE DES AIRES MARINES PROTEGEES

Etablissement public créé par la loi du 14 avril 2006, relative aux parcs nationaux et aux parcs naturels marins, cette agence appuie l’Etat et les collectivités pour élaborer des stratégies de création et de gestion d’aires marines protégées. Elle apporte un soutien technique, administratif et scientifique à leurs gestionnaires, elle peut aussi s’en voir confier la gestion directe. Elle fournit les moyens nécessaires aux parcs naturels marins. Outil  de protection de la nature adapté à la mer, le parc naturel marin doit contribuer à la connaissance du patrimoine marin, à sa protection et au développement durable des activités liées à la mer. L’Agence participe aussi à la création d’aires marines au niveau international, dans le cadre des engagements de la France en faveur de la diversité biologique marine et côtière. Avec son soutien, une dizaine de parcs naturels marins devraient voir le jour d’ici 2012, dont deux en outre-mer. En septembre 2007 a été créé le parc naturel marin d’Iroise et fin décembre, une mission d’études a été officiellement lancée pour la création d’un parc naturel marin à Mayotte.

http://www.aires-marines.fr/

 

 

 

OFFICE NATIONAL DES FORETS

Gestionnaire mais aussi protecteur des forêts domaniales et publiques, l’Office national des forêts est placé sous la double tutelle des ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie, de l’Aménagement et du Développement durables. L’ONF se voit confier par l’Etats, depuis 1964, des contrats périodiques. Y sont consignés les objectifs et les résultats à atteindre, mis aussi les moyens et les actions nécessaires pour y parvenir : 4.6 millions d’hectares de forêts publiques en métropole et 8 millions d’hectares dans les départements d’outre-mer sont entre ses mains. L’expertise, l’entretien et l’aménagement sont les missions majeures de cet établissement public, touche-à-tout de la forêt. L’ONF porte en effet aussi la veste du commercial, en s’occupant de l’économie et de la production du bois. Cela lui permet de se financer, en plus des revenus issus de prestations contractuelles, de la gestion de forêts communales et des subventions.

www.onf.fr

infoonf@onf.fr

 

 

 

CONSERVATOIRE DU LITTORAL

Grâce à ce défenseur des rivages, environ 16% du littoral ont été à ce jour sauvés de l’urbanisation. Membre de l’union internationale pour la conservation de la nature, il a pour terrain d’action la protection définitive, par leur acquisition, de portions de rivages marins ou lacustres offrant des intérêts biologiques et paysagers importants. Il préserve ainsi, depuis 1975, des espaces naturels fragiles ou menacés par des spéculations, notamment immobilières. Le plus souvent, cette protection passe par l’achat de parcelles, parfois à l’amiable, mais aussi par préemption ou encore, exceptionnellement, par expropriation. L’essentiel des moyens de cet établissement public vient de l’Etat. Les collectivités locales, l’Europe et des mécènes apportent également leur concours. Il dispose d’un budget annuel de 35 millions d’euros pour réaliser sa politique foncière. La gestion des sites revient ensuite à des collectivités locales ou à des associations.

www.conservatoire-du-littoral.fr

 

 

 

MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE

De la Grande Galerie de l’évolution au Jardin des Plantes, en passant par la paléontologie, l’anatomie et la géologie, le Muséum est le gardien du patrimoine naturel planétaire. Il gère, développe et conserve ses collections depuis 1973. Des milliers d’espèces de graines, de plantes, d’animaux, vivants ou disparus, sont ainsi recensées et exposées. Placé sous la tutelle des ministères de l’Enseignement supérieur, de l’Ecologie et de la Recherche, il se déploie sur plus de quatorze sites en France, comprenant musées, parcs zoologiques, jardins botaniques, laboratoires… Réserve de connaissances qu’il diffuse par des expositions et par l’enseignement des sciences de la nature et de l’homme, il n’oublie pas la recherche et l’expertise de la diversité biologique et écologique. Enfin, la sauvegarde du patrimoine génétique fait du Muséum un centre de référence pour l’étude et la protection de la biodiversité.

www.mnhn.fr

murail@mnhn.fr

 

 

 

 

 

ASSOCIATIONS, RESEAUX, EVENEMENTS…

QUI FAIT QUOI ?

 

COMITE FRANÇAIS DE L’UICN

Créé en 1992, il représente l’Union internationale pour la conservation de la nature. Réunissant, en un partenariat original, le gouvernement (ministères de l’Ecologie et des Affaires étrangères), 5 établissements publics et 37 organisations non gouvernementales, il a deux objectifs principaux : promouvoir la conservation de la biodiversité en France et valoriser l’expertise française à l’international. Il possède un réseau de plus de 200 experts, regroupés au sein de commissions spécialisées et de groupes de travail thématiques.

www.uicn.fr

 

 

 

CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX

Les 9 Conservatoires botaniques nationaux, dont le premier est né en 1990, ont une connaissance approfondie de la répartition des plantes sauvages, de leur biologie et de leurs exigences écologiques. Ils dressent des inventaires des espèces à protéger, notamment en régions, et gèrent des banques de données. Pour éviter la disparition des plus menacées et disposer de stocks de semences pour la recherche, la valorisation…, ils mettent en œuvre des techniques de conservation par la culture et le froid (banque de gènes). Ce sont les collectivités locales qui assurent majoritairement leur financement. Les conservatoires mènent aussi des programmes de sensibilisation du public. Depuis 2000, ils sont regroupés au sein d’une fédération qui coordonne leurs méthodes de travail, anime les programmes nationaux et apporte son soutien technique à la création de nouveaux conservatoires. Des projets sont à l’étude en Aquitaine, Poitou-Charentes, Alsace-Lorraine et dans les Antilles. Les conservatoires, qui n’ont pas d’équivalent ailleurs, sont des outils performants pour la protection de la flore sauvage.

 

 

 

WWF

Cette organisation planétaire de près de 5 millions de membres lutte pour enrayer et inverser le processus de dégradation de la planète. Créé en 1973, WWF France développe, en métropole et à l’outre-mer, ses propres actions en faveur de la biodiversité, qui mobilisent d’importantes ressources humaines et financières. Ses actions se concentrent principalement autour de 8 écorégions dont 6 en Nouvelle-Calédonie et sur le Plateau des Guyanes, une sur l’environnement marin en Polynésie française, à la Réunion et sur Mayotte. Elles sensibilisent les populations locales à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes.

www.wwf.fr

 

 

 

RESEAU OCEAN MONDIAL

Les populations de poissons baissent fortement, les récifs coralliens se dégradent et les pollutions menacent toujours la vie marine. Il est urgent de réagir pour que les générations futures continuent de bénéficier des bienfaits de l’océan qui couvre 72% de la surface de notre planète. Utiliser les ressources marines de façon durable et raisonnée est une nécessité. Face à cette situation, le Réseau Océan mondial, créé en novembre 2002, rassemble des organisations tournées vers le public et décidées à passer à l’action. Ce sont des aquariums des centres de science, des musées, des associations et des ONG, des organisations éducatives ou environnementales du monde entier. Chacune agit localement, leur réunion a une répercussion mondiale. Près de 200 millions de personnes sont informées chaque année dans le monde. Le réseau se constitue d’organisations s’adressant au public et soucieuses de l’avenir de la Planète bleue.

www.nausicaa.fr

 

 

 

SOCIETE NATIONALE DE PROTECTION DE LA NATURE

C’est la doyenne des défenseurs de la nature -elle fut créée en 1854-, la SNPN mène des actions de sensibilisation avec son réseau d’adhérents. Elle adopte des positions scientifiques fortes, les diffuse dans trois publications, et joue le rôle d’expert et d’incitateur auprès des pouvoir publics. Elle crée et gère des espaces naturels ainsi que des réserves pour espèces animales et végétales menacées.

www.snpn.com

 

 

 

CONSERVATOIRES D’ESPACES NATURELS

Ils sont une trentaine à intervenir en faveur de l’environnement : conservatoires des espaces littoraux et des espaces lacustres, conservatoires régionaux et départementaux des espaces naturels et conservatoires botaniques nationaux. Leur action est fondée sur la maîtrise foncière et d’usage. S’appuyant sur une approche concertée, leurs interventions s’articulent autour de la connaissance, la protection, la gestion et la valorisation pour assurer la mise en place de pratiques de gestion durable des territoires et afin que la biodiversité soit préservée et prise en compte. Ils sont le principal acteur privé de la mise en œuvre de Natura 2000 et ont développé des partenariats privilégiés avec les principaux autres gestionnaires de milieux naturels en France. Le réseau des CEN est impliqué depuis longtemps dans la création de corridors écologiques.

www.enf-conservatoires.org

 

 

 

LIGUE ROC

L’association, qu’Hubert Reeves préside depuis 2001, veut, notamment, préserver la faune sauvage, défendre les droits et les intérêts des non-chasseurs et faire reconnaître le statut d’ « être sensible »  pour tout animal et, particulièrement, pour les mammifères et les oiseaux.

www.roc.asso.fr

 

 

 

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

FNE rassemble près de 3 000 associations de protection de la nature et de l’environnement et les représente aux niveaux local et national. Elle mène des campagnes de sensibilisation du public, qui sont aussi, grâce à son action, répercutées auprès du plus grand nombre. Forte d’une connaissance du terrain, elle assure une veille permanente et est apte à fournir une expertise et à dialoguer aussi avec les acteurs socio-économiques.

www.fne.asso.fr

 

 

 

FEDERATION NATIONALE DES CLUBS CONNAITRE ET PROTEGER LA NATURE

L’école de la nature ! Plus de 400 clubs en France, Europe et Afrique y sont regroupés. La fédération a pour mission de développer l’éducation et la culture naturalistes auprès des enfants. Les personnes qui se sentent une vocation peuvent créer un club nature pour jouer les explorateurs et apprendre à protéger la nature par des gestes simples.

www.fcpn.org

 

 

 

SOCIETE FRANCAISE POUR L’ETUDE ET LA PROTECTION DES MAMMIFERES

Quelques 600 membres de la SFEPM, des mammalogistes, étudient leurs petits mammifères protégés avec l’aide d’associations locales et régionales. Diverses actions concrètes sont mises en place, comme la surveillance d’habitats naturels ou la construction d’abris. Le public est informé à travers la publication de revues et l’organisation d’évènements.

www.sfepm.org

 

 

 

LPO, LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX

Antenne française de BirdLife International, la LPO, qui lutte pour la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent, est organisée en groupes locaux agissant sur le terrain au quotidien. En plus d’œuvrer pour un développement durable, chaque année, ses membres et son réseau de bénévoles sauvent des milliers d’oiseaux des marées noires et des pollutions marines.

www.lpo.fr

 

 

 

UNION FRANCAISE DES CENTRES DE SAUVEGARDE DE LA FAUNE SAUVAGE

Elle regroupe 41 centres de soins qui s’engagent à respecter une charte de bonne conduite. Ceux-ci soignent les animaux sauvages blessés, malades, mazoutés… avant de les relâcher dans leur environnement naturel. Ces cliniques, qui sont aussi des centres d’étude des causes de destruction de la faune sauvage, participent aux programmes de restauration d’espèces menacées dans leurs milieux.

www.uncs.org

 

 

 

FEDERATION FRANCAISE DES CLUBS ALPINS ET DE MONTAGNE

La FFCAM regroupe 256 clubs multisports qui comptent près de 90 000 adhérents. Non seulement elle propose diverses activités sportives, surtout de montagne, mais elle participe au développement durable des hautes vallées et gère les refuges, les chalets et les centres d’activités. Elle éduque également à la connaissance et à la protection de la montagne, notamment par des stages et des formations.

www.ffcam.fr

 

 

 

FEDERATION FRANCAISE DE RANDONNEE

La FFR crée, balise et entretient des sentiers de petite et grande randonnée (PR, GR, ou GR de Pays). Elle développe la randonnée, édite aussi des guides et met l’accent sur la protection de la nature. Enfin, elle représente les associations de randonneurs et assure la formation des différents acteurs de la randonnée.

www.ffrandonnee.fr

 

 

 

MOUNTAIN WILDERNESS

L’association internationale incarne la sauvegarde de la montagne sous tous ses aspects, mais plus spécifiquement celui de la nature sauvage non transformée par l’activité humaine. Elle est dotée de branches nationales afin de dialoguer avec les pouvoirs publics et de mener des actions concrètes, ponctuelles et pédagogiques.

www.mountainwilderness.fr

 

 

 

RESEAU ALPIN DES ESPACES PROTEGES

Il fédère les espaces protégés de grande taille (plus de 100 hectares) ayant du personnel et effectuant une intervention sur le terrain. Il permet, depuis dix ans, un échange intense entre les parcs alpins, réserves naturelles et de biosphère, zones de tranquillité et d’autres formes de protection, avec l’implication des organismes et institutions de protection de la nature, des acteurs locaux, des populations et des scientifiques.

www.alparc.org

 

 

 

ADEME

Acteur majeur du développement durable, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie participe à la mise en œuvre des politiques publiques de son domaine. Elle intervient, de la recherche et de l’expertise à la diffusion d’informations, auprès de grandes entreprises, collectivités territoriales, associations et organismes homologues étrangers.

www.ademe.fr

 

 

 

LE RESEAU MaB

Le programme de l’Unesco « L’homme et la Biosphère » (Man and Biosphère, MaB) est très présent sur le terrain grâce au réseau mondial des réserves de biosphère. Celles-ci doivent favoriser une relation équilibrée entre l’homme et la biosphère. Le réseau français des réserves de biosphère établi progressivement depuis 1977, offre une grande diversité géographique, écologique, sociale et culturelle. Il compte aujourd’hui dix sites répartis sur le territoire  national dont l’outre-mer : mer d’Iroise, Cévennes, parc national de la Réunion… qui travaillent dans des contextes humains et institutionnels divers mais se trouvent confrontés à des problèmes comparables devant favoriser les collaborations.

www.mab-france.org

 

 

 

COMITE 21

Le Comité français pour l’environnement et le développement durable fut créé en 1995 pour faire respecter l’agenda 21, le programme adopté au Sommet de la terre de Rio : 367 décideurs socio-économiques (entreprises, associations, collectivités, personnalités…), signataires de la charte, doivent mettre en œuvre un développement durable pour tous.

www.comite21.org

 

 

 

FONDATION NICOLAT HULOT POUR LA NATURE ET L’HOMME

Créée en 1990 par Nicolas Hulot, cette fondation s’engage pour l’éducation à l’environnement en diffusant des connaissances sur l’état écologique de la planète. Elle souhaite convaincre le grand public, comme les collectivités et les entreprises, de changer de comportement pour un développement durable. D’utilité publique, elle délivre aussi des aides financières pour certains projets.

www.fondation-nicolas-hulot.org

 

 

 

FONDATION NATURE ET DECOUVERTES

L’entreprise Nature et Découvertes a créé cette fondation dans le but d’aider financièrement des associations présentant des projets de protection de la nature, d’éducation, ou de création d’outils de communication. Budget de la fondation : 10% des bénéfices de l’entreprise, dédiés à des projets sélectionnés et concernant la France métropolitaine, l’outre-mer et l’Afrique francophone. 

www.natureetdecouvertes.com

 

 

 

FONDATION YVES ROCHER

Cette fondation œuvre par des aides financières pour l’éducation, la sensibilisation et la protection du monde végétal. Peuvent se voir attribuer ces bourses des projets de recherche scientifique, agronomique et botanique, ou encore des projets de collections et de jardins botaniques. Le trophée Terre de femmes récompense des actions menées par des femmes en faveur de la nature, tandis que le prix Terra Ficaria est attribué à un chercheur en botanique.

www.yves-rocher-fondation.org

 

 

 

L’ALLIANCE POUR LA PLANETE

Face à la situation environnementale désastreuse de la planète, 71 associations, collectifs et ONG ont rejoint cette structure pour avoir un véritable impact, notamment politique, avec des actions collectives et coordonnées. Elle propose aussi une vision novatrice de l’environnement, sensibilise, et tente d’influer sur la loi, parfois en demandant des moratoires, après réflexion et concertation de ses membres.

www.lalliance.fr

 

 

 

COLLECTIF FRANÇAIS DE L’EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le CFEEDD est une plate-forme représentative de tous les acteurs de la société civile œuvrant pour le développement de l’éducation à l’environnement.

Elle regroupe les différentes organisations nationales, leur permettant d’échanger entre elle, avec les décideurs politiques, mais aussi de mettre en place une action collective de terrain. Le collectif accompagne également ses adhérents financièrement et leur propose des formations.

http://cfeedd.org

 

 

 

RESEAU DES GRANDS SITES DE France

Trente-deux grands sites-tels la pointe du Raz ou le cirque de Navacelles – en sont membres. Ce sont des monuments naturels et des sites à caractère artistique, historique ou légendaire, protégés par la loi du 2 mai 1930. Ce réseau regroupe aussi les organismes locaux chargés de leur protection et de leur gestion. Il participe à la réflexion sur les hauts lieux patrimoniaux, confrontés à la pression touristiques.

www.grandsitedefrance.com

 

 

 

ANPER-TOS

L’association nationale pour la protection des eaux et rivières prend la défense des usagers des rivières et des milieux aquatiques. Elle se bat contre la pollution et la construction d’ouvrages hydroélectriques inutiles. Elle pousse aussi à une bonne application de la loi, quitte à saisir la justice.

www.anpertos.org

 

 

 

NOE CONSERVATION

Le cheval de bataille de cette association ? La biodiversité en grand danger. Différents programmes, prévus à plus ou moins court terme, ont été élaborés. Ils se traduisent par des actions de sauvegarde sur le terrain, et éducatives, pour un changement des comportements.

www.noeconservation.org

 

 

 

NATURE POUR TOUS

Les générations futures peuvent sauver la nature. Forte de cette idée, l’association mise sur le développement d’une conscience environnementale, par l’éducation et la sensibilisation, en s’adressant principalement aux jeunes.

www.naturepourtous.fr

 

 

 

PLANETE SCIENCES

L’association propose aux jeunes de découvrir les sciences par des activités scientifiques et par des techniques expérimentales, dans le cadre de leurs loisirs et du temps scolaire.

www.planete-sciences.org

 

 

 

PAYSAGES DE FRANCE

Cette association lutte depuis 1992 contre toutes les formes de pollution visuelle, en milieu urbain ou non, dont se rend coupable, notamment, la publicité extérieure, souvent illégale. Paysages de France met ainsi ses compétences juridiques et de sensibilisation au service des citoyens, des élus et des techniciens des collectivités locales.

http://paysagesdefrance.org/

 

 

 

LES AMIS DE LA TERRE

Cette association œuvre pour des sociétés durables au Nord comme au Sud, dans lesquelles les besoins fondamentaux des générations présentes soient satisfaits sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs et où l’accès et le partage des ressources naturelles soient équitables et le droit de chacun à vivre dans un environnement sain reconnu. Elle met en place des campagnes pour faire pression sur les décideurs politiques et économiques, tout en sensibilisant aux problématiques environnementales.

www.amisdelaterre.org

 

 

 

GREENPEACE

ONG militante de défense de l’environnement par excellence, elle compte près de 3 millions d’adhérents répartis à travers le monde. Ses campagnes prennent souvent la forme d’actions directes non-violentes, mais aussi d’activités de lobbying et de recherche.

www.greenpeace.org

 

 

 

ROBIN DES BOIS

Association généraliste de protection de l’homme et de son environnement, sans attache politique, elle mène des actions non-violentes, des actions de sensibilisation et de la recherche, aussi bien au niveau international que local.

www.robindesbois.org

 

 

 

A PAS DE LOUP

Une autre forme d’action pour la nature : l’ »écovolontariat » ! En France comme à l’international, cette association propose des chantiers et des missions à toute personne de 17 à 77ans, afin de contribuer à la conservation des milieux naturels et des espèces animales et végétales.

www.apasdeloup.org